Jeudi 11 décembre 2014 4 11 /12 /Déc /2014 20:45

stock-illustration-13765369-stressed-boy-student.jpg A la fin d'une longue et harassante journée de boulot, passée à gérer en permance de micros crises, on ne rêve en général que d'une chose : poser son cul sur le canapé et prendre tranquillement l'apéro en se détendant. Mais la réalité est souvent bien différente de cet idéal. Dans la vraie vie, quand tu as des enfants, les choses sont loin de se passer ainsi. Et ça marche aussi quand tu as des "beaux-enfants" (je ne parle pas de leur physique, vosu l'aurez compris). Bref, le soir, quand je rentre avant Chériki (ce qui n'arrive pas si souvent ces derniers temps - le pauvre, il se tape toute l'intendance en ce moment...), ma première question à Amonbeaufils est indéfectiblement "'as-tu fini tes devoirs ?". Invariablement, il me répond "oui, mais il reste un petit truc". Le "petit truc" en question consistant généralement en un commentaire de livre à rendre le lendemain (alors que le livre n'a pas été lu) ou tout autre devoir donné par la maîtresse 3 semaines à l'avance. Les enfants et l'anticipation, ça fait souvent deux.

 

index-copie-5.jpg Bref, la dernière fois, j'ai eu droit à "il faut juste faire le devoir B2i" (j'insiste sur le "juste" - maintenant je me méfie. A ce moment-là, j'ai compris que c'était mort pour la soirée tranquille). Il y a une chose qu'il faut que vous sachiez sur l'école nouvelle génération : avant, on étudiait le français, les mathématiques, la biologie... L'intitulé correspondait relativement bien à la matière. Mais ça, c'était avant. Dorénavant, les matières ont toutes des noms barbares pleins de lettres incompréhensibles : on ne parle plus de biologie mais de SVT, terminée l'histoire-géographie remplacée par la très pompeuse "culture humaniste" (on dirait juste une catégorie du Trivial Pursuit). Quant à la fameuse "B2i", j'ai carrément dû aller chercher sur le site du Ministère de l'éducation de quoi il retournait (sachez, pour votre culture personnelle que "B2i", c'est "Brevet Informatique et Internet").

 

index-copie-6.jpg Nous voici donc, Amonbeaufils et moi, devant l'ordinateur pour le fameux devoir de B2i. Ah oui, parce que dans la mesure où il s'agit d'un devoir sur l'informatique, tout doit être fait sur ordinateur. Une manière encore de désavantager les familles qui n'ont pas d'ordinateur (non, tout le monde n'est pas l'heureux propriétaire du dernier Macbook pro). Bon, Amonbeaufils est devant mon ancien Mac (j'avoue que je n'ai pas encore suffisamment confiance dans ses capacités informatiques pour lui confier mon précieux ordi...) : le hic, c'est que tous mes logiciels sont en anglais. Alors quand j'ai vu qu'il allait devoir intégrer des tableaux, mettre des couleurs et tout le tralala, j'avoue que je me suis dit qu'on n'était pas couchés. Effectivement, on s'est couché tard pour finir cette merde.

 

index-copie-7.jpg Bon, attaquons l'énoncé : "Rédigez un problème impliquant quatre champs d'opérations additionnelles complexes dans une mise en situation réaliste de la vie courante". Voilà voilà... Donc après avoir compris qu'il fallait  juste rédiger un mini problème avec 4 trucs à additionner, Amonbeaufils et moi on s'est lancés. Et le résultat me paraissait pas mal : "M. Dubois va à la Fnac. Il achète un ordinateur à 1589 euros, une souris à 21,99 euros, une irmprimante à 169 euros et une housse d'ordinateur à 49,95 euros. Quel est le montant total de ses achats ?". Franchement, je le trouvais assez cool notre eproblème. Même qu'on n'a pas cédé à la facilité en choisissant des chiffres compliqués avec des virgules et tout (alors que ce n'était même pas un devoir de maths). Même qu'on a fait une super mise en page. Bref, j'étais sûre qu'on aura 20/20 (comme la note qu'avait eu Amonbeaufils lors de son précédent devoir fait avec Chériki).

 

index-copie-8.jpg Une semaine plus tard, le verdict est tombé. La note avec. Et les commentaires cinglants en prime. "Votre problème manque d'originalité. Pas de publicité dans vos devoirs". Elle nous a enlevé 2 points la salope. Elle veut de l'originalité ? Elle en aura la prochaine fois : "Monsieur Dugland se rend dans un célèbre magasin de jouets pour adultes dont on n'a pas le droit de citer le nom. Il achète un plug anal à 29,31 euros, des cache-tétons à 19 euros, un gode ceinture à 50 euros et une cravache à 36 euros. Quel montant a-t-il dépensé ?". Avec ça, si on n'a pas 20/20, je ne comprends pas.

Laisser un commentaire - Lire les 3 commentaires

Me contacter par mail

Sur place

Vous êtes   8   personne(s) en ligne

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés