Lundi 14 mai 2007 1 14 /05 /Mai /2007 20:36

Je vous ai déjà parlé des manifestations de protestation contre les tests pour les animaux, mais je ne vous ai jamais parlé des alertes à la bombe : oui, travailler dans l'industrie pharmaceutique, c'est un métier à risque...

 

Je vous rassure tout de suite, je n'ai pas [encore] été confrontée au problème de la bombe au bureau [et, personnellement, j'espère qu'il ne se présentera pas d'ici le 1er juillet, jour de mon départ officiel] mais j'ai trouvé quelque chose de très rigolo sous mon téléphone : un papier vert, intitulé "Procédures de Menaces Téléphoniques". Tiens, un peu de lecture: ça va me changer des données médicales au moins !!!

 


J'avoue que j'ai été assez surprise de ce que j'ai lu, et je vais vous faire partager ça (en Français, of course).

 

Alors voila, quand, par hasard, quelqu'un vous téléphone pour vous dire qu'il a posé une bombe et que ça va péter, on ne se précipite pas  vers la sortie la plus proche pour quitter les lieux au plus vite le tout en poussant de hauts cris [mais sans oublier son sac à main, bien sur, car on a toute sa vie dedans...]. Non, on reste calme, on s'assied confortablement dans son fauteuil [c'est encore mieux si on a une tasse de thé à portée de main] et on pose des questions à la personne qui appelle (et on prend tout en note, parce que, c'est bien connu, tout le monde sait écrire en sténo) :

 

 

Question 1 : "Quand l'appareil va-t-il exploser ?"

 

Bon, si la voix dit dans une minute, personnellement je pense qu'il est temps de courir vite en criant fort, mais la notice dit de passer à la question 2

 


Question 2 : "Où est l'appareil en ce moment ?"

 

Là, il faudrait pouvoir appeler tout de suite les démineurs pour leur dire qu'ils ont du pain bien chaud sur la planche. Mais que nenni, on enchaîne, c'est tellement sympa de tailler une petite bavette avec un inconnu au bout du téléphone...

 

Question 3 : "A quoi ressemble l'appareil ?"

 

Euh, bah... c'est une bombe quoi, il y a des fils partout, une DEL (Diode Electroluminescente, pour les paresseux qui ont lamentablement séché les cours de technologie en 4eme) et ça fait tic-tac. C’est fou, on croirait que personne ne regarde "24h Chrono".

 


Question 4 : "Quelle sorte d'appareil est-ce ?"

 

Une machine à gaufres, bien sur. Une tondeuse à gazon parfois, mais c'est rare...

Question 5 : "Qu'est ce qui va déclencher l'explosion ?"

 

Alors là c'est la partie technique, où il fait s'y connaître en électronique et en anglais, ce qui n'est pas mon cas...

 


Question 6 : [on se croirait un peu a Question pour un Champion] et.....top "Avez-vous placé la bombe vous-même ?"

 

Oui, bien sur, et c'est pour ça que je vous appelle. Après tout le mal que je me suis donné pour réussir à poser cette bombe alors que votre service de sécurité est digne de Buckingham Palace, ce serait bête qu’elle explose !!!

 


Question 7 : "Pourquoi ?"

 

Là, on entame la partie psychologique de l'appel... Il faut prendre le temps d'écouter la personne, de savoir pourquoi elle a fait ça et lui dire que tout ça c'est de la faute de sa maman qui lui a confisqué sa petite voiture à l’âge de 5 ans. Le pauv' chéri, il faut le comprendre, il n'a pas eu une vie facile...

 


Question 8 : "Quelle est votre adresse ?"

 

Allez, maintenant on est potes : tu vas me dire où tu habites, la police va t'arrêter, te torturer pour que tu avoues, et tu finiras en prison. pourquoi tu ne veux pas me dire où tu vis ???

 


Question 9 : "Quel est votre nom ?"

 

Là je trouve que c'est abusé. Ca fait 25 minutes que tu me racontes ta vie, et je ne connais même pas ton nom ? La moindre des politesses c'est de se présenter quand on appelle.


Ensuite, il y a 4 lignes sur la feuille, pour  noter "les mots exacts de la menace". Oui, il faut noter mot pour mot toute la conversation => techniquement il n'y a pas la place. On voit bien que c'est un mec qui a fait ça... Aucun sens pratique !!!
Apres avoir raccroché, toujours pas de fuite en criant : il faut remplir la fiche du terroriste: âge, sexe, accent, durée de l'appel etc... Il faut ensuite analyser sa voix : il y a toute une liste d'adjectifs et il faut cocher la case correspondante (calme, en colère, nasale, familière, respiration forte, normale, murmure, accent, rapide, douce, sexy [???] => il y a une trentaine de types de voix, alors je m'en tiendrai à cette petite sélection).
Apres la voix, on attaque les sons extérieurs : qu'entendait-on pendant l'appel [personnellement, juste mes dents qui claquent de trouille] : de la musique ? des voix ? les bruits de la rue ? des machines ? des animaux ? des grésillements ? La liste est longue...
Attardons nous maintenant (il n'y a pas le feu... du moins pas encore) au niveau de langue: éduquée ? irrationnelle ? Incohérente ? Enregistrée ? Message lu ?

 


Bon, arrivé à cette étape, il faut se rappeler qu'il y a danger et appeler "IMMEDIATELY" un des numéros suivants (il y a 7 noms, donc on est sûr de tomber sur quelqu'un...)

 


Pour finir, on remplit son nom, la date, son numéro d'employé, son numéro de téléphone, son poids en grammes, le nombre de cousins germains paternels que vous avez...

BOUMMMMMMMMMMMM
Laisser un commentaire - Lire les 2 commentaires

Me contacter par mail

Sur place

Vous êtes   2   personne(s) en ligne

Vous disiez ?

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés