USA


Dimanche 11 décembre 2005 7 11 /12 /Déc /2005 09:53
Voilà, on est dimanche matin : c'est la fin de Cinci... Ces trois mois ont passé à toute vitesse, je réalise à peine que dans 24 heures je serai à Paris... Cette dernière semaine a été plutôt studieuse, mais nous avons quand même bien profité de nos derniers instants en tant qu'étudiants (oui, c'est fini : plus de cours, plus d'examens, plus de cours qu'on sèche parce qu'on est tellement mieux dans la chaleur de son lit... soupir). Ne vous inquiétez pas, ce blog ne va pas s'arrêter avec la fin de mon séjour : je ne voudrais pas décevoir mes lecteurs !!!!
Laisser un commentaire - Lire les 0 commentaires

Vendredi 9 décembre 2005 5 09 /12 /Déc /2005 03:36
Pour les sports d'hiver, je connaissais Courchevel, Val d'Isère, Avoriaz... J'ai découvert Cincinnati !!! Il a commencé à neiger en début d'après midi, et en deux heures, tout le campus était recouvert de plus de 15 cm de neige !!! Inutile de vous dire qu'on a fait une bataille de boules de neige géante dans la résidence (au passage, un conseil pour ceux qui seraient à Cincinnati l'an prochain : méfiez vous des boules des Sigma nazes, on dirait des cailloux tellement elles sont dures : j'ai des marques plein les jambes !!!). C'était franchement drôle, même si l'on n'est pas vraiment équipé pour ça (la douche a été assez utile pour décongeler mes orteils et mes pauvres petits doigts, qui ont beaucoup souffert !!!). J'ai quand même réussi à perdre une lentille en recevant un boulet en pleine poire !!! Il va encore neiger cette nuit : avec un peu de chance, le campus sera fermé et je pourrai aller faire de la luge au lieu de faire ma présentation de groupe toute seule (cherchez l'erreur... Oui, le reste de mon groupe, c'est à dire une seule personne, se dore la pilule en Floride pendant que je trime comme une acharnée)...
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Vendredi 9 décembre 2005 5 09 /12 /Déc /2005 03:30
Hier soir, nous avons décidé de passer la soirée à Cincinnati et d'aller danser (vivre 3 mois dans une ville et ne pas connaître une seule boîte de nuit : quelle honte !!!). Nous sommes donc partis au Red Cheeta à huit (4 filles, 4 garçons). Devant la boîte, une loooooooongue file de jeunes qui, comme nous, attendaient pour rentrer. Je vous situe un peu le tableau : -10°C, j'avais 3 pulls, des collants, une écharpe, un bonnet et des gants... et certaines filles étaient en jupe (enfin, vue la taille de la jupe, je parlerais plutôt de ceinture, mais c'est mon avis et il est purement subjectif...), sandales, débardeur !!!!! Bon, on aurait dû se méfier... A l'intérieur, on s'est retrouvé dans la quatrième dimension. Je m'adresse maintenant à mes lecteurs mineurs ou qui ont l'âme sensible : ne lisez pas ces lignes, vous risquez d'être choqués... Bon, ça y est ? Nous sommes entre adultes responsables et consentants ? L'intérieur du Red Cheeta est tout rouge, et dès qu'on entre, on est tout de suite surpris par le nombre de filles qui sont debout sur les bars et podiums et qui dansent... Enfin, quand je parle de danse, je n'utilise sans doute pas le mot juste. Visiblement, aux Etats Unis, danser consiste à se coller contre son partenaire, à se frotter et à simuler des positions sexuelles... Très surprenant... Certains d'entre vous risquent de ne pas me croire, mais je peux vous assurer que j'ai vu de mes propres yeux une fille (une cliente mineure, qui avait une croix au feutre sur la main pour qu'elle ne puisse pas acheter d'alcool dans la boîte) monter sur le podium avec sa micro mini jupe, danser, montrer son string et son anus à toute la salle !!!! Je devais vraiment avoir l'air d'une nonne car on ne voyait ni mes fesses, ni mes seins... Et le plus drôle, c'est que personne (à part nous) ne semblait choqué par cette ambiance plutôt chaude... Quand je pense que les américains sont choqués par les publicités françaises (ils trouvent que les femmes sont trop dénudées) et qu'ils ne trouvent rien à redire au comportement qu'ils peuvent avoir dans les boîtes : je nage en plein délire !!!!
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Lundi 5 décembre 2005 1 05 /12 /Déc /2005 04:30
Voilà, c'est bientôt la fin... Plus qu'une semaine... Que dire ? On veut tous en profiter au maximum (après, on sera tous dans la vie active, alors autant ne pas perdre une miette des derniers instants de notre folle vie étudiante !!!). Bon, d'accord, il y a bien les examens, mais avec un peu d'organisation, on devrait réussir à cumuler les deux... Toi, lecteur, tu n'es pas au bout de tes surprises, car la bande de Cinci a prévu plein de réjouissances pour ces derniers jours aux USA (qui sont aussi les derniers de ce blog...). Petite annonce pour ceux qui me recevraient à dîner les jours suivant mon retour : je suis en manque de viande rouge saignante, de poisson, de légumes, de fromage, de baguette craquante mais pas trop cuite, de gâteau au chocolat maison, de vin rouge (mais du bon, pas de la piquette) et de champagne (mais du bon, pas du mousseux...). A bon entendeur, salut !!!
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Lundi 5 décembre 2005 1 05 /12 /Déc /2005 04:23
Décidément, la météo à Cincinnati est bien capricieuse... La semaine dernière, il a fait assez chaud pour se promener en tee-shirt, et aujourd'hui, on se croirait en Sibérie !!!! Après la neige (qui n'a malheureusement pas tenu...), voilà le verglas (qui, lui, tient bien !!!). Il faut imaginer les stalactites qui commencent à pendre du toit !!! C'est très amusant pour les glissades : je ne parlerai même pas de celui ou celle qui a eu la bonne idée de faire du toboggan sur la rampe glacée de l'escalier : Géraldine y a laissé un jean tout neuf et un morceau de genou (mais quelle idée aussi de ne pas atterrir sur ses pieds !!!!). Nous avons donc décidé de nous lancer dans une folle partie de luge, malgré l'absence de neige... Il faut dire que les pentes des pelouses et le gazon gelé s'y prêtaient à merveille !!! Une chose importante à savoir (et que j'ai découverte à mes dépends) : la pelouse gelée, c'est très dur et ça fait mal quand on tombe !!! Mon dos est tout râpé (j'ai quand même fait une jolie chute, avec roulade arrière - oui, il me reste quelques souvenirs de mes cours de gymnastique de primaire !!!). Mais c'est fou ce qu'on peut s'amuser avec un sac plastique (ça fait une luge pas chère du tout...).
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Samedi 3 décembre 2005 6 03 /12 /Déc /2005 02:12
Aujourd'hui, Geoffroy et moi sommes allés au Art Museum de Cincinnati... Bon, ce n'est pas vraiment comparable au Met ou au Art Institute de Chicago, mais je ne pouvais quand même pas passer 3 mois à Cincinnati sans en voir le musée !!! Le Art Museum se trouve à Mount Adams, qui est la colline chic de Cincinnati (un peu comme Beverly Hills...) : les maisons sont beacoup mieux entretenues qu'en centre ville et il y a des très belles voitures garées devant chaque porte... C'est amusant, on dirait autant de petites maisons de poupées, car les murs sont peints en rose, bleu, blanc... Et il y a des tas de lumières et de décorations de Noël. Le musée ressemble un peu à un temple perdu au milieu de nul part, mais les oeuvres y sont intéressantes : il y a un Picasso, un Van Gogh, un Matisse, un Monet... et beacoup de toiles d'artistes américains (je n'en connaissais pas un seul, et je dois avouer que je n'ai pas eu de coup de foudre pour la peinture américaine !!!). Je ne vous mettrai pas les photos en ligne, d'une part parce qu'elles ne sont pas exceptionnelles, et d'autre part car vous préférez sûrement voir des photos de moi !!!!!
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Mercredi 30 novembre 2005 3 30 /11 /Nov /2005 16:21
Ce matin, en me réveillant, grande surprise : le campus était tout blanc !!! Il a neigé cette nuit et ça commence à tenir (pas assez pour aller skier, mais c'est déjà ça....)
Laisser un commentaire - Lire les 2 commentaires

Lundi 28 novembre 2005 1 28 /11 /Nov /2005 22:06
Depuis le temps que j'attendais ce moment : voir New York et Washington… Enfin mon rêve s'est réalisé !!!! Nous sommes donc partis à sept (Géraldine, Juliette, Greg, Gus, Piekas, Gillette et moi) en voiture mardi après-midi : la route a été un peu longue et difficile car nous sommes tombés en pleine tempête de neige dans les Appalaches, le genre de situation qui fait bien peur, surtout quand on voit tous ces camions et ces voitures énormes plantés dans le fossé !!! On a fini par arriver à Washington à 3 heures du matin (personnellement, je dormais déjà profondément car j'avais emporté ma couverture et mon oreiller !!!) : Géraldine et moi avons été affectées dans la chambre de Raphaël, qui dormait déjà à poings fermés (il faut dire qu'il avait un entretien téléphonique le lendemain à 8h30, alors il avait mis ses boules Quiès). Le lendemain matin, réveil matinal, douche dans la salle de bain commune (on se rend compte qu'on est très bien logés à Cincinnati, avec nos chambres toutes neuves et nos salles de bain pour quatre). On a passé toute la journée à visiter Washington : on a vu la Maison Blanche (pas de Georges W. Bush à la fenêtre…), le Capitole… Bref, tous les monuments touristiques !!!! Petite montée dans le Washington monument, qui est une tour très haute, de laquelle nous avons pu voir toute la ville et ses environs (très haut mais très froid !!!). En fin de journée, direction New York !!!! Quand je pense que je vais ENFIN marcher dans les rues de Sex and The City !!! J'ai regardé les six saisons cet été avec Fleur (oui, de longues heures de rires devant l'écran du pc) et j'avais l'impression de connaître cette ville sans y être jamais allée… Nous sommes arrivés au Central Park Hostel vers 1 heure du matin : nous étions tous les 7 dans un dortoir de 8… Et notre colocataire nous attendait dans son lit !!! Il faut imaginer un géant à la moustache rousse, portant des caleçons longs gris souris et un immense manteau à carreaux… Un cœur tendre dans le corps d'une brute… Bref, notre première rencontre a été bizarre : il nous a dit d'allumer la lumière, de l'éteindre immédiatement, et nous a demandé si nous avions bien retenu la disposition de la chambre : quel comique !!!! Heureusement, il était très sympa, et il essayait tout le temps de nous faire la conversation… Bon, la première nuit a été un peu difficile pour moi car mon lit grinçait très fort (peur de bouger et de réveiller les autres) et était collé à un radiateur vieux comme Hérode qui faisait un bruit de malade, crachait de l'eau bouillante et chauffait beaucoup trop (peur de brûler dans mon sommeil) : j'ai fini par mettre le matelas par terre mais c'est là que j'ai découvert la capacité nasale de Dédé (c'est le surnom que nous avons donné à notre roomate). Donc j'ai dormi 3 heures (oui, je préférais être éveillée au cas où la moquette prendrait feu et où il faudrait évacuer la chambre : ceux qui me connaissent bien savent que le feu me terrorise depuis ma grosse frayeur il y a 3 ans…). Jeudi matin, nous sommes allés à la parade de Thanksgiving que Macy's organise chaque année dans les rues de New York : on voit des ballons géants, des chars, des fanfares… C'est très chouette (sauf que cette année, le ballon M&M's s'est accroché dans un réverbère, qui est tombé sur la tête d'une femme handicapée et sur un enfant : c'était juste pour la petite anecdote, rassurez-vous, tout le monde s'en est sorti sans trop de dégâts…). Nous nous sommes ensuite promenés dans les rues de New York (Time Square, Lexington, Central Station… Autant de mots qui font rêver…). Arrivés à Ground Zero, l'endroit où étaient le World Trade Center, nous avons retrouvé Flavie et Vania : cet endroit est très étrange car l'atmosphère y est vraiment lourde (surtout quand on se rappelle des images qu'on a vues et revues à la télévision...). Nous avons déjeuné dans le Mac Do le plus chic du monde, avec une pianiste qui jouait pendant qu'on s'empiffrait de burgers : la classe américaine !!! Petite visite dans Wall Street (Géraldine a fait une majeure finance alors il fallait qu'on la prenne en photo devant le New York Stock Exchange !!!) avant de traverser Battle Park pour aller prendre le ferry. La ville est au bord de la mer : donc il y a des mouettes… Au moment où j'ai dit « je sens que je vais me faire ch… dessus », ça n'a pas loupé, j'ai subi une attaque aérienne (j'en déduis donc que les mouettes américaines comprennent le français, visent très bien et n'aiment pas les blondes…). On est monté dans le ferry qui mène à Staten Island (pour voir la Statue de la Liberté, qui m'a d'ailleurs un peu déçue car je l'imaginais beaucoup plus impressionnante…), ce même ferry que prend Carry dans l'épisode où elle rencontre son politicien (désolée, je suis fan, je ne peux pas m'en empêcher…). Après cette longue ballade, direction un petit café pour reprendre des forces et un cookie avant d'aller voir Time Square la nuit : c'est magique, toutes ces lumières, ces panneaux éclairés dans tous les sens… On ne sait plus très bien où donner de la tête !!! Nous avons enchaîné sur un apéritif tout en haut d'un hôtel, dans un bar qui s'appelle « The View » : il porte très bien son nom… la vue porte sur toute la ville, et tout l'étage est posé sur une plateforme qui tourne lentement, pour que tout le monde puisse voir la vue à 360° en une heure sans bouger de sa table !!! C'est assez étrange (il ne faut pas avoir le mal de mer) mais très beau. Nous sommes ensuite allés dîner dans un petit restau près de chez Vania avant de rentrer à l'auberge de jeunesse. Bonne surprise en arrivant : la douche était bloquée et il y avait de l'eau noire directement remontée des canalisations qui croupissait dans la baignoire… Vendredi, direction le Metropolitan Museum, qui est une petite merveille : on a dû se dépêcher et on était tous frustrés de ne pas avoir pu en voir plus, car c'était superbe !!! Nous avons aussi visité Saint Patrick, la cathédrale : j'ai été très surprise car l'église est très belle (on sent qu'elle a été construite par des européens) mais l'ambiance y est très bizarre… Il y a un drapeau des Etats-Unis en plein cœur de la voûte, une boutique des souvenirs (ça fait un peu marchands du temple) et on ne sent pas cette ambiance feutrée et recueillie qu'on peut ressentir dans les églises françaises et qui est si sereine et apaisante… Après la culture, le shopping !!! On nous avait conseillé d'aller au Century 21 (qui n'est pas une agence immobilière comme en France mais un peu la Foire Fouille de la mode : tout est bradé, à des prix incroyables !!!) : j'ai été raisonnable (mais j'ai quand même acheté une paire d'escarpins trop chouettes !!!). Le soir, nous sommes allés dîner au Sushi Samba : une petite merveille gastronomique… Nous sommes ensuite allés chez un ami de Piekas qui habite dans un superbe appartement, avant de nous retrouver dans une sorte de bar underground (bar fumeur, ce qui est extrêmement bizarre après plus de deux mois passés dans des endroits sans fumée…). Samedi Matin, nous sommes allés visiter le Moma (Museum of Modern Art) qui vient d'être entièrement rénové et qui est une pure merveille. Il y avait des Picasso / Van Gogh / Dali… Mais la pièce qui m'a le plus surprise, c'est une grande salle avec 50 hauts parleurs : de chacun d'entre eux sortait une voix. Individuellement, c'était assez moche, mais en se mettant au centre de la pièce, toutes les voix se mélangeaient et le résultat était extraordinaire !!! Nous sommes ensuite allés déjeuner au Mac Do de Chinatown : le Mac Do le plus rapide du monde (on a à peine le temps de passer sa commande qu'elle est déjà prête !!!). La petite promenade dans Chinatown a été assez surprenante : on s'est tous séparés car chacun cherchait quelque chose de particulier, et j'ai expérimenté les réseaux de contrefaçons… Je marchais dans la rue quand un chinois m'a discrètement montré un petit carton avec des photos de sacs Vuitton : je l'ai suivi et il m'a emmené dans une ruelle… On s'est arrêté devant un immeuble et il a appelé quelqu'un avec un talkie-walkie : une porte s'est ouverte et je me suis trouvée dans un monte charge… Me voilà au sous-sol, dans des caves désaffectées (je ne faisais pas la fière…) : il y avait des dizaines de sacs, chaussures, ceintures de toutes les marques (Chanel, Vuitton, Burburry…). Un vrai paradis de la contrefaçon… J'ai trouvé deux babioles et je suis repartie (j'ai quand même insisté pour que mon « guide » allume la lumière car il faisait noir comme dans un four et je ne me voyais pas marcher dans un couloir sombre… Mais tout s'est bien terminé et j'ai retrouvé les autres pour aller faire un tour dans la boutique Toys'R'Us : c'est le paradis du jouet !!! Il y a une grande roue dans le magasin, des sculptures géantes en Lego, des milliers de jeux… Incroyable !!! Pour finir, nous sommes allés dîner dans un petit restaurant italien avant de rentrer… Et le lendemain, direction Cincinnati, la tête pleine de souvenirs… je n'avais vraiment pas envie de quitter cette ville fabuleuse !!!
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Mardi 22 novembre 2005 2 22 /11 /Nov /2005 02:48

J-1

Voilà, demain c'est le grand jour : on part à New York !!!! Je ne serai donc plus joignable jusqu'à lundi (désolée pour tous ceux qui se réjouissaient à l'idée de recevoir des mails de ma part....) Enfin nous allons manger de bonnes choses, faire du shopping, aller au musée... Le retour à la civilisation, à la vie quoi... Le récit de ce fabuleux (du moins je l'espère) voyage dans une semaine !!!
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Lundi 21 novembre 2005 1 21 /11 /Nov /2005 02:24
Thomas est arrivé jeudi soir et ces quatre jours sont allés crescendo… La première soirée a été plutôt tranquille : pendant que les garçons jouaient à des jeux d'alcool (les soirs se suivent et se ressemblent…), j'ai joué les apprenties coiffeuses et j'ai fait des merveilles sur les cheveux de PieKas, Chouch et Marto… Rien de follichon ce soir-là, mais on a quand même fini par un petit poker jusqu'à 6 heures du matin… Je n'étais pas au top le lendemain mais ça allait encore (heureusement que je n'avais qu'un cours optionnel à 14h00 : le choc, pour motiver les élèves à venir quand même, le prof a fait livrer des pizzas !!! Alors qu'on sortait de table !!! Un peu difficile de se concentrer avec cette odeur de gras abominable…). Et le soir, on a remis ça : c'étai l'anniversaire de Greg Anguise, et on l'a fêté dignement. Beth, une américaine géniale, avait fait un gâteau très bon (ce qui est assez rare ici pour être souligné) et on a fait les fous jusqu'au bout de la nuit au basement. J'ai continué mon trip coiffure et je me suis acharnée sur tous ceux qui n'y étaient pas passés la veille (y compris moi, en Princesse Leia). Au passage, désolée pour tous ceux qui ont galéré pour enlever les élastiques, je sais que c'est très douloureux… Mais la soirée marquante du week-end restera sans aucun doute celle d'hier soir : Géraldine (ma super colocataire, pour ceux qui ne savent pas qui c'est) a eu l'idée géniale de réunir tous les français pour une petite soirée, histoire de se mélanger un peu avant de rentrer (il nous reste peu de temps entre les voyages et les examens… le départ est proche). Nous avons donc organisé tout ça, et la soirée se passait plutôt très bien : bonne musique (merci Piekas, DJ officiel de Stratford), bonnes personnes, bonne ambiance… La soirée s'annonçait vraiment très bien, les groupes se mélangeaient et ça a été l'occasion de voir des personnes à qui j'avais rarement parlé, ce qui était une très bonne suprise. Sur les coups de 4h30, petite baisse de régime… Les mecs ont commencé à se taper un délire sur les chants des supporters de foot (oui, même ici, le football est très présent… Nous avons une forte représentation des supporters du LOSC : on regarde le foot, on parle foot, en bref, on vit foot…), Géraldine dormait dans son fauteuil et je prenais quelques photos de ces moment vibrants de complicité masculine, quand tout à coup (tintintin, roulement de tambour, suspens, que va-t-il se passer ? Si on était dans une sitcom, on lirait « à suivre dans le prochain épisode », mais comme je ne suis pas cruelle, quoi que parfois… je vais vous raconter ce qui a changé le cours de la soirée) un étudiant passablement éméché (hum…) a trouvé drôle de jouer avec l'extincteur. Un immense nuage de fumée blanche a fait irruption dans le salon : je n'ai eu que le temps de sortir de la pièce, qui devenait irrespirable (question : comment peut-on mettre autant de fumée dans un si petit extincteur ?). On s'est tous retrouvé dehors, et 20 secondes après, les alarmes à incendie se sont déclenchées, réveillant les pauvres malheureux qui étaient déjà dans les bras de Morphée… Il y avait 50 personnes devant la maison et c'était très surprenant à cette heure tardive : le plus drôle, c'est l'attitude des gens face au danger… Si l'alarme se déclenchait à 4h30 du matin, je crois que je sauterais du lit et que je sortirais en pyjama pour échapper aux flammes !!! Certains ont quand même pris le temps de se rhabiller, tranquillement !!!! C'était très amusant de voir le contraste entre les pauvres endormis pieds nus avec leurs couvertures et les autres… Bref, Millorg et moi sommes allés au Pavillon de la résidence pour les prévenir qu'il n'y avait pas d'incendie et qu'il n'était pas nécessaire de faire venir les pompiers, mais il était malheureusement trop tard : nous avons donc vu débarquer deux camions de pompiers, toutes sirènes dehors, avec la grande échelle et tout le toutim… On ne faisait vraiment pas les malins (surtout quand il a fallu expliquer aux gentils pompiers qu'ils avaient été dérangés pour rien…)… Chris, le jeune étudiant qui nous « surveille » est arrivé (le pauvre, il a beaucoup de boulot ce week-end, et sa nuit a été écourtée…) et est allé récupérer un aspirateur : il faut savoir que la neige carbonique avait recouvert une partie du rez-de-chaussée, et que le simple fait de marcher faisait de la fumée qui risquait de re-déclencher les alarmes. La cellule de crise s'est vite organisée : tout le monde s'est réfugié en C5 (la maison dans laquelle je vis, et qui est à une cinquantaine de mètres de la maison dans laquelle avait lieu la soirée), et notre salon avait des airs de refuges pour rescapés d'un ouragan, avec des gens par terre, endormis, pieds nus, avec leurs couvertures… Chris est arrivé avec l'aspirateur, et Piekas, Tom et moi avons commencé le grand nettoyage du lieu du sinistre (c'est fou que cette neige carbonique est efficace : elle se faufile dans le moindre interstice, le moindre recoin…) : il a fallu passer l'aspirateur, nettoyer les étagères, les tables, la télé, et même battre les fauteuils et le canapé (je pense que la maison n'a jamais été aussi propre qu'après notre passage : il était difficile d'imaginer qu'il y avait une soirée à peine une heure auparavant !!!). Tout le monde a pu regagner son lit, et j'ai traîné encore une heure avant d'en faire autant… Inutile de dire qu'aujourd'hui je ne suis pas au top…
Laisser un commentaire - Lire les 1 commentaires

Sur place

Vous êtes 3   personne(s) en ligne

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés